GAGNER 25 £ PAR HEURE EN TANT QU’ASSISTANT VIRTUEL

La pandémie de coronavirus a entraîné des changements considérables dans le monde du travail.

Non seulement de plus en plus d’emplois sont effectués à distance, mais de plus en plus de travaux sont également externalisés.

Pour de nombreuses entreprises, il est plus efficace et plus rentable d’engager des indépendants et des contractants indépendants pour des tâches spécifiques plutôt que de garder un grand nombre d’employés sur le registre du personnel.

Cette situation a notamment entraîné une augmentation de la demande d’assistants virtuels.

Ce metier convient parfaitement au normade numérique comme moi !

QU’EST-CE QU’UN ASSISTANT VIRTUEL ?

Les assistants virtuels (AV) sont essentiellement des indépendants qui jouent un rôle administratif pour une entreprise ou un client à distance.

Elles louent leur assistance administrative ou créative à divers clients et entreprises et répondent à leurs besoins depuis leur domicile.

C’est une situation gagnant-gagnant pour l’employeur et l’employé.

Du point de vue de l’entreprise, l’externalisation du travail vers des assistants virtuels signifie qu’elle n’a pas à mettre à la disposition de l’assistant virtuel un espace de bureau, des services publics et des outils, ni à fournir d’autres avantages supplémentaires.

Parmi les principaux avantages pour les assistants virtuels, citons la liberté de choisir avec qui ils travaillent, la possibilité d’avoir des horaires plus flexibles et la possibilité de gagner plus de 200 £ par jour.

De plus, vous pouvez faire tout cela de chez vous, sans avoir à vous déplacer. Qu’est-ce qui ne vous plaît pas ?

QUELLES SONT LES TACHES D’ UN ASSISTANT VIRTUEL ?

Travailler en tant qu’assistant virtuel peut impliquer un large éventail de tâches.

Cela dépend en grande partie de l’entreprise pour laquelle vous travaillez et de ses besoins, mais cela peut aller de la simple réponse au téléphone et de l’envoi d’e-mails à la comptabilité, la planification d’entreprise et la publication assistée par ordinateur.

Vous avez des compétences particulières ?

Excellent.

Plus vos compétences sont spécialisées, plus vous serez en mesure de facturer.

Par exemple, si vous avez travaillé pendant cinq ans dans le secteur du marketing et que vous avez une connaissance approfondie de Microsoft Publisher, vous pouvez vous présenter comme une assistante virtuelle spécialisée dans le marketing et la publication assistée par ordinateur.

AI-JE BESOIN DE QUALIFICATIONS ?

Bien que, techniquement, aucune formation ou qualification officielle ne soit nécessaire pour devenir assistante virtuelle, la plupart des clients recherchent une formation ou une expérience pertinente dans le domaine du secrétariat ou de l’administration.

Si vous n’en avez pas, ne paniquez pas !

D’une part, vous disposerez de nombreuses compétences transférables issues d’autres fonctions, telles que la résolution de problèmes, le travail en équipe et la communication écrite.

De plus, la demande croissante d’assistants virtuels signifie qu’on a besoin d’eux dans des rôles supplémentaires tels que les médias sociaux, la gestion de contenu, la rédaction de blogs et le marketing Internet.

Dans ces cas, l’expérience dans le rôle spécifique est plus pertinente que l’expérience administrative générale.

DE QUOI AI-JE BESOIN POUR M’INSTALLER ?

Pour démarrer en tant qu’assistant virtuel, vous pouvez en fait maintenir des coûts incroyablement bas.

Bien que vous ayez besoin de quelques éléments, il est probable que vous les possédiez déjà.

Au minimum, vous aurez besoin d’une connexion Internet à haut débit, d’une ligne téléphonique séparée, d’un ordinateur avec tous les logiciels nécessaires et de fournitures de bureau.

De plus, si vous payez déjà des factures de services publics, vous pouvez demander une réduction d’impôt sur ces factures si vous travaillez à domicile.

ÉTAPES POUR DEVENIR UNE ASSISTANTE VIRTUELLE

ÉTAPE 1 : FAITES LE TRI DE VOS COMPÉTENCES

Les assistants virtuels sont recrutés pour toute une série de compétences et d’expertises.

Avant de vous lancer, décidez quels sont vos arguments de vente uniques et comment vous allez vous vendre.

Voici quelques conseils pour vous aider à lancer votre réflexion :

Avez-vous des compétences particulières ?

Avez-vous une formation ou des qualifications professionnelles dans un domaine particulier ?

Y a-t-il un domaine de travail que vous aimeriez apprendre ou sur lequel vous aimeriez vous concentrer davantage ?

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un secteur qui évolue et se développe en permanence. Vous devez donc actualiser vos compétences et vos connaissances au fur et à mesure que les logiciels et les programmes changent.

ÉTAPE 2 : DÉMARRER VOTRE ENTREPRISE

La première chose à faire pour démarrer est d’enregistrer votre entreprise sous son nom.

Réfléchissez bien au nom que vous choisissez, car c’est la première impression qu’un client potentiel aura de vous.

Une option populaire consiste à opérer sous votre propre nom.

Une fois que vous avez choisi un nom pour votre activité d’assistante virtuelle, vous devez vérifier qu’il n’est pas déjà utilisé par quelqu’un d’autre.

Vous pouvez le vérifier auprès du Registre national des entreprises.

De plus, vous devez également vérifier que le nom de votre entreprise n’est pas une marque déposée.

S’il l’est, cela peut vous causer de sérieux problèmes juridiques, alors mieux vaut s’en assurer avant !

Enfin, vous devrez vous inscrire en tant que travailleur indépendant auprès de l’administration fiscale et douanière (HM Revenue & Customs).

Cette démarche est gratuite, mais si vous ne l’effectuez pas dans les trois mois suivant le début de votre activité, vous risquez une amende. Une fois inscrit, vous recevrez toutes les informations nécessaires sur l’assurance nationale et les impôts.

COÛTS DE FINANCEMENT ET DE DÉMARRAGE

Le financement initial et les coûts de démarrage vous empêchent généralement de faire des bénéfices immédiatement. Préparez-vous à cela, et consultez la rubrique Devriez-vous vous endetter pour créer une entreprise pour plus d’informations.

ÉTAPE 3 : TROUVER UN EMPLOI D’ASSISTANT VIRTUEL

S’inscrire dans une agence

S’inscrire dans une agence peut être un bon point de départ pour trouver du travail et des clients.

Toutefois, méfiez-vous et évitez les agences qui vous font payer pour travailler pour elles.

Une fois que vous les aurez payées, il est peu probable que vous entendiez à nouveau parler d’elles

. De la même manière, évitez toute publicité du type ” devenez riche rapidement ” ou ” gagnez jusqu’à 1 000 £ par jour “.

Sur le marché du travail, tout ce qui est trop beau pour être vrai l’est toujours.

L’un des meilleurs sites Web à consulter est celui de la Society of Virtual Assistants.

Il s’agit d’un service gratuit qui propose une foule d’informations utiles aux assistants virtuels.

Vous pouvez choisir entre deux types d’adhésion : approuvée et standard.

L’adhésion standard est conçue pour aider ceux qui souhaitent devenir assistants virtuels. Elle comprend quelques outils utiles. Vous aurez accès au forum où vous pourrez poser vos questions, au blog de la société et à d’autres ressources.

L’adhésion approuvée est destinée aux entreprises.

Vous devrez accepter un code de conduite et disposer d’un site web et d’une adresse électronique de qualité professionnelle, qui seront vérifiés. Une fois que vous aurez été vérifié, vous serez ajouté à la base de données consultable.

Vous aurez également accès à la partie “emplois disponibles” du forum, ce qui vous mènera, nous l’espérons, à un travail rémunéré.

FAIRE DE LA PUBLICITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE DE VA

Lorsque vous créez une entreprise, il est difficile de faire connaître vos services et de trouver des clients.

Pour trouver vos premiers clients, vous devez savoir à quel type de personnes vous voulez offrir vos services de VA.

Dressez une liste de vos compétences clés, de ce que vous savez faire et de ce que vous aimez.

Ensuite, réfléchissez au type d’entreprises qui auraient besoin de vos services.

Quel type d’entreprise pourrait avoir besoin de vous pour trier ses courriels ou ses lignes téléphoniques ?

Quelles entreprises pourraient avoir besoin d’une aide virtuelle pour leur service clientèle ?

Réfléchissez à ce que vous pouvez offrir pour améliorer leur productivité, aux avantages de votre service pour l’entreprise et à ce qui vous distingue des autres.

Votre support publicitaire dépendra de votre public cible. Posez-vous la question :

Quelle littérature ces entreprises lisent-elles/utilisent-elles ?

Où ces entreprises se connectent-elles ?

Avec quelle forme de média ces entreprises sont-elles susceptibles d’entrer en contact le plus souvent ?

Par ailleurs, la création de votre propre site web est un bon moyen de vous vendre en tant qu’assistante virtuelle.

Un site web vous permet de constituer un CV en ligne, de présenter votre expérience et vos références, et de promouvoir vos services.

Il existe de nombreux outils gratuits qui vous facilitent la tâche.

ÉTAPE 4 : AMÉLIOREZ VOS COMPÉTENCES, AUGMENTEZ VOTRE RÉMUNÉRATION

Les assistants virtuels peuvent gagner plus d’argent en augmentant les compétences qu’ils proposent.

Des activités telles que la comptabilité, la gestion de sites Web et la révision de textes sont des moyens populaires d’accroître votre attrait pour les clients potentiels.

En fait, plus vous êtes compétent, plus vous êtes en mesure d’offrir des services à un client potentiel, ce qui augmente vos chances de trouver du travail.

La variété du travail est la beauté du métier d’assistant virtuel et plus vous pouvez faire de choses, plus vous pouvez facturer.

COMBIEN GAGNE UNE ASSISTANTE VIRTUELLE ?

Selon Glassdoor, le salaire annuel moyen d’un assistant virtuel est d’un peu moins de 30 000 £.

De plus, une enquête annuelle menée par la Society of Virtual Assistant a révélé que le taux horaire moyen d’une VA au Royaume-Uni est de 27 £.

Ces chiffres peuvent vous donner une idée approximative, mais il est évident que cela dépend largement des compétences et de l’expérience que vous pouvez apporter à un rôle.

Il y a quelques éléments importants que vous devez prendre en compte pour fixer vos tarifs.

Tout d’abord, vous devez décider si vous allez facturer sur la base d’un tarif journalier ou à l’heure.

Méfiez-vous cependant de la facturation à l’heure, car vous risquez de faire beaucoup d’heures non facturables en recherchant et en effectuant vos propres tâches administratives, ce qui vous fera gagner moins qu’avec un tarif journalier.

Cependant, en tant qu’indépendant, vous devez également tenir compte du manque de.. :

de congés payés
d’indemnités de maladie
de congé de maternité
Heures garanties
de cotisations de retraite
la sécurité de l’emploi ;

Vous devrez tenir compte du fait que vous ne bénéficiez pas de ces avantages dans votre tarification.

De façon réaliste, il faut ajouter un minimum de 25 % à votre prix pour vous assurer que vos dépenses et vos impôts sont couverts.

Par exemple, si vous pensiez facturer 20 £ par heure, vous devriez passer à 25 £.

Lisez aussi 10 façons faciles et créatives de gagner de l’argent en voyageant le monde comme nomade numérique 

Partager c'est Aimer

Articles qui vous interesseraient

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *